L’Education nationale : Bastille à reprendre

jeudi, 4 mai 2017 | Non classé

Chaque année plus de 120000 jeunes sortent du système scolaire sans rien, et le système de l’apprentissage trop peu développé ni valorisé, contrairement à l’Allemagne, ne permet pas de les faire entrer dans une filière professionnelle. S’ajoutent à ce diagnostic les données de l’évaluation PISA mise en place dans les pays de l’OCDE qui situe la France à un médiocre 25ème rang pour les acquis à l’âge de 15 ans. Le paradoxe français est que si nous sommes en retard, de plus, au plan qualitatif le retard se creuse, dans le même temps où nous dépensons beaucoup plus que les autres pays et que les élèves ont plus d’heures que les autres.
Le problème crucial réside dans les programmes et méthodes. Tout est centré sur les contenus et non pas sur la manière dont le cerveau de chacun apprend. Tous les travaux scientifiques existent pourtant qui démontrent, d’une part, qu’il est plus efficace d’apprendre en petits groupes en réalisant un projet et des exercices qui permet de s’approprier les savoirs, d’autre part, que les apprentissages sont les plus durables lorsque ces acquisitions s’opèrent dans des univers ludiques.
Seule l’idéologie portée par les responsables syndicaux à la tête des directions du Ministère explique que la France soit à la traîne en matière de méthodes adaptées aux données scientifiques et numériques d’aujourd’hui. Durant 25 ans les syndicats se sont opposés à l’entrée du numérique à l’école.
Cet abus de pouvoir est encore plus manifeste dans l’organisation de la gestion des enseignants.
Les nouveaux qui arrivent sont affectés dans les zones les plus difficiles dites d’éducation prioritaire et ne sont pas préparés à affronter le cumul de handicaps des élèves. Ceci est d’autant plus regrettable que quelques expériences montrent clairement que la réussite est possible dès lors qu’une grande liberté est donnée aux équipes d’enseignants. Telle fût mon expérience lorsque j’étais Maire de Lyon.
Supprimer la Bastille de la rue de Grenelle, on le comprend, est ardente et urgente nécessité !

Michel Noir
Docteur en Sciences de l’Education

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Publicité

La Confession des Anges

Archives

Ne perdez par le fil !
Abonnez vous au flux RSS
Les fils RSS sont des flux de contenus gratuits en provenance de sites Internet. Ils incluent les titres des articles, des résumés et des liens vers les articles intégraux à consulter en ligne.

C'est le meilleur moyen d'être informé chaque fois qu'un nouvel article paraît sur ce blog.